Chambord, une histoire de grandeur et de décadence

Lors de mon petit week-end du mois d’août à Orléans, souvenez-vous de ma visite atypique de sa cathédrale, j’ai voulu faire découvrir à mon homme la beauté du château de Chambord.

Bienvenue à Chambord
Chambord est le grand rêve de démesure du jeune roi François Ier fraîchement rentré d’Italie avec Léonard de Vinci. 
En 1519, François Ier ouvre à quelques lieues de Blois, au cœur d’un désert d’arbres et de marais près d’un village presque abandonné, un immense chantier dont il ne verra pas la fin.
Chambord vue du ciel
Crédit photo@wikipédia.org
Pour ce prince qui dessine à ses heures perdues des palais de papier, il est temps d’éblouir le monde par une œuvre parfaite et surtout nouvelle. 
Chambord sera le premier château de François entièrement sorti de terre. Il s’était déjà frotté à cet exercice en effectuant les agrandissements des châteaux voisins de Blois et d’Amboise.

Une portion de voûte aux armoiries de François Ier

 Ce château de style de la Renaissance italienne est le plus vaste des châteaux de la Loire situé au cœur du plus grand parc forestier clos d’Europe avec ses enceintes de 32km et une superficie d’environ 50km². Pour se donner un ordre de valeur, le parc est aussi vaste que le Paris intra-muros.

L’édifice conserve la silhouette d’un château fort, flanqué de tours, ceinturé de douves ; mais les innovations rapportées d’Italie lui donnent sa singularité.
Pour le découvrir, il faut pénétrer dans une forêt dense et giboyeuse, et y découvrir, en son cœur, un joyau architectural intact ce qui le rend inédit pour l’époque.

Chambre du roi – appartement le François Ier

François Ier n’y réside que durant 72 nuits. 

Les séjours royaux se raréfient pendant une centaine d’années, alors que l’édifice continue de susciter l’admiration de ses visiteurs.
Il a fallu attendre l’avènement de Louis XIV pour achever le projet pharaonique du prince architecte qu’était François Ier. En effet, le roi soleil a compris le symbole derrière Chambord, manifestation du pouvoir royal, dans la pierre et dans le temps.
Louis XIV n’y effectuera que 9 séjours.

A la Révolution française, les habitants des villages limitrophes se livrent à un saccage de tout le domaine mais le monument échappe à la destruction.
Ce château à l’architecture italienne nous en mets plein la vue
Chambord était le château des plaisirs de la royauté, toujours saisonniers et nomades. On y venait peu, on y chassait, on n’y restait guère.

A l’écart des villes et des chemins, Chambord n’était pas le lieu d’exercice du pouvoir, mais reste encore aujourd’hui son symbole : on le montre à ceux que l’on veut éblouir, ambassadeurs, souverains étrangers ou courtisans.

Cour intérieure du château

La finesse de l’architecture est remarquable
Armoirie originale du prince architecte
Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge