Que ramener des îles grecques?

Avec les évènements récents qui se sont déroulés dans ma région, j’ai eu envie de sortir le bout de mon nez du cuir chevelu de mon petit Maxou (bah oui, je ne peux m’enivrer à vie de l’odeur de bébé). Du coup, je me suis replongée dans mes photos prises lors de mes différents voyages en Grèce.

J’ai eu envie de m’intéresser à ce qu’on peut ramener à nos proches et amis, le tout sans exploser le budget!

  • Du miel artisanal  :Si de nombreuses cultures n’attirent pas les abeilles, comme les olives, les vignes ou les céréales, le miel grec provient d’une flore très diversifiée et locales (puisqu’insulaire).
    Il est produit « la dure » : les apiculteurs doivent en effet déplacer leurs ruches jusqu’à six fois par an suivant le débit du nectar [issu de la fleur] ou du miellat [issu des sécrétions sucrées d’insectes déposées sur les fleurs].

    La grande majorité de la production annuelle de miel provient du miellat des forêts (pin, sapin, chêne) et des fleurs (châtaignier, tilleul, acacia, etc.). Une autre partie de la production provient du thym, produit principalement en Crète et sur les îles égéennes et ioniennes, ainsi qu’au centre et au sud du territoire continental. Le reste provient de la bruyère, des herbes de montagne et des fleurs d’oranger.
    miel rhodes

  • De l’huile d’olive empaqueté sous toutes les formes possible
    oil-greek
  • Du savon artisanal à base d’huile d’olive ou des produits de beauté à base de miel
  • Des herbes aromatiques ou épices locales pour les amateurs de cuisine
  • De l’ouzo de l’alcool au goût anisé (cousin du pastis selon moi), du retizina le vin de table traditionnel grec
  • Des éponges de mer, il en existe de toutes les tailles et formes. Souvenez-vous, je vous en parlait ici.
    sponges01
  • Des komboloï : sorte de chapelet coloré qui n’a que l’origine de religieux. Ils servent à se détendre ou tout simplement à s’occuper les mains. Les komboloï sont principalement utilisés par les hommes.
  • Des Nazar boncuk : dans la croyance populaire ottomane, les gens blonds aux yeux bleus ont le pouvoir de nuire, c’est aussi le « mauvais œil ». Le nazar boncuk est donc là pour repousser les sorts, le mal et ainsi protéger la personne et ses biens.On le trouve suspendu au-dessus des portes d’entrée, sur les murs des maisons, sur les vêtements des bébés, accroché aux rétroviseurs intérieurs des véhicules : taxis, bus et camions, sur les chevaux ou comme porte-clés. Si un « œil » se brise, c’est qu’il a joué son rôle, il a repoussé le mal ; il faut alors le remplacer par un nouveau.

    Nazar boncuk

Toutes les photographies de l’article proviennent de mon séjour à Rhodes, Kos d’une croisière vers Kalymnos, Lindos et Nisyros effectué en 2012 et 2013.
– Cliquez sur les différents lieux de destinations pour redécouvrir mes articles –

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge