Le roaming en Europe c’est terminé!

Le 15 juin est un grand jour pour les voyageurs qui aiment être hyperconnecté.
Et oui, aujourd’hui, c’est l’abolition du roaming!

Pour rappel, le roaming  ou l’itinérance consiste à utiliser sont téléphone mobile en dehors des frontières nationales. Vous quittez la Belgique, et basculez chez un opérateur étranger ? Bim, vous êtes en roaming. Donc soumis à une surfacturation… de vos appels, SMS, MMS, et usages datavores.

La fin du roaming, signifie que les voyageurs peuvent consommer leur abonnement téléphonique mobile dans les mêmes conditions, et au même coût, qu’il communique (émet des appels, des SMS ou épuise de l’Internet mobile) depuis Bruxelles, Anvers, Amsterdam, Paris, Rome, Barcelone ou Athènes. Cependant, plusieurs pièges, s’ils ne sont pas anticipés, risquent de doucher l’enthousiasme des voyageurs greffés à leur téléphone.

  • Le roaming est mort mais pas les appels vers l’étranger :
    La fin du roaming des télécommunications, concrètement, signifie que vous pouvez utiliser votre forfait mobile comme si vous étiez en Belgique peu importe où vous vous trouvez en Europe… À condition d’émettre des communications nationales. Par exemple de Belgique à Belgique. Recevoir un appel sera aussi gratuit dans toute l’Europe. Par contre, appeler un numéro français depuis un numéro belge, sera toujours considéré comme un appel vers l’étranger, ce qui impliquera un surcoût et donc une surfacturation.
    Autrement dit : le roaming ne signifie absolument pas que tous les Européens pourront s’appeler sans surcoût… Les tarifs internationaux restent de vigueur!
  • Attention si vous êtes un abonné Mobile Virtual Network Operators (MVNO) type Voo Mobile ou encore Telenet.
    Ces opérateurs virtuels, qui ne disposent pas de leur propre réseau mais louent celui d’un autre ce qui implique qu’aucun MVNO belge ne fera (pour l’instant) l’impasse sur la suppression du roaming, ce qui serait l’équivalent d’un hara-kiri commercial (presque sans précédent). Certains MVNO ont obtenu une dérogation leur permettant l’instauration d’une limite : autrement dit, leurs abonnés pourront bien roamer au sein de l’UE, mais avec une limite : 60 minutes, 60 SMS et 200 Mo de data par jour (pour les utilisateurs Voo Mobile). La limite est à relativiser, puisque confortable, mais il s’agit malgré tout d’une limite.
  • La mesure ne concerne pas les appels sortants et entrants dans le monde, hors-Europe.
    Donc si vous atterrissez à NY, pas question de téléphoner à moindre coup. Par exemple, pour un appel passé à partir du Maroc ou des USA sur un GSM belge, il sera facturé 1,65 euros la minute. Pour un appel à partir de la Tunisie ou d’un pays d’Amérique du Sud, ce coût peut grimper à plus de 5 euros la minute sans parler des frais aussi facturés pour les appels reçus (de 0,75 centimes à parfois près de 2 euros)!
  • L’envoi de MMS reste payant et ne profite donc pas de la suppression du roaming.
  • Attention,  la Suisse et Andorre ne sont pas inclus dans le package « abolition des frais de roaming ». Les appels émis et facturés dans ces pays spécifiques seront donc facturés hors forfait, rien ne change. Et l’Angleterre dans tout ça? C’est oui, pour l’instant. Mais une fois le Brexit accompli? Impossible à dire pour l’instant…

    Maintenant que vous êtes incollable sur le roaming, je vous donne un petit conseil amical. Télécharger avant votre départ l’application mobile de votre opérateur. Ainsi vous pourrez surveiller l’évolution de votre consommation et ainsi garder à l’œil un éventuel dépassement de forfait.
Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge