L’enfer des sous-sols parisien avec un bébé

Nous sommes partis profiter d’un long week-end à Paris courant du mois de juin.
Poussette sous le coude, puisque avec près de 28°… le porte bébé me transformait une gigantesque goutte de sueur (désolée pour l’image hyper sexy d’entrée de jeu), nous avons arpenté les trottoirs de la ville lumière mais aussi ses sous-sols…

Le séjour en tant que tel c’est très bien déroulé. Entre la place de l’étoile, la Tour Eiffel, le Louvre et d’autres errances dans les jolies rues de la capitale, nous avons découvert l’enfer des sous-sols.

Je m’explique. A Paris, les trottoirs sont très faciles à prendre en poussettes, chaises roulantes, … Les sous-sols par contre c’est une toute autre histoire!

A Paris, ma poussette et toutes ses variantes à roulettes  sont des « personae non gratae » ! Pour leurs petits occupants et leurs propriétaires la vie n’est pas toujours facile au sein de la capitale.

Des escaliers ou des escalators (quand les personnes plus âgées ont de la chance) avec indication de ne pas utiliser avec une poussette.

Nous sommes donc parti à la recherche de la sacro sainte alternative : l’ascenseur. Je pense pas exagérer en disant que dans 80% des cas, l’ascenseur est tout simplement inexistant. Et quand ils sont présents, ils sont très mal indiqués ou en travaux (photo prise à Abbesses – station très profonde de la ligne 12 – où les deux ascenseurs sont fermés simultanément!).

Sincèrement, je me demande comment la population à mobilité réduite ainsi que celle plus âgée fait pour se déplacer dans ce réseau sous-terrain. Parce qu’en plus de ne pas avoir l’infrastructure, la plupart des parisiens se dépêchent de vous dépasser à l’approche de l’escalier et ne viennent pas vous aider. Seule avec ma poussette station Louvre-Rivoli, j’ai attendu qu’une autre rame arrive pour qu’une dame (déjà âgée) me vienne en aide. Il m’est aussi arrivé de retourner sur le quai pour reprendre une rame de métro jusqu’à une autre station… Et ce récit c’est sans parler du gouffre qu’il y a parfois entre la rame et le quai.

Alors oui, il y a l’alternative du bus mais c’est quand même beaucoup plus long de traverser Paris ainsi. 1h30 pour relier la Tour Eiffel et la gare du Lyon. J’ai connu mieux même si mon petit monstre en a profité pour faire une bonne sieste.

Comme je l’ai lu quelque part R.A.T.P rime avec Rame Avec Ta Poussette

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge